Conseils Nutrition

  • La sérotonine contre l'anxiété

    11846540_1617062805237417_5378579582634848595_n.jpgNotre cerveau a une chimie complexe et il y circulent toutes sortes de substances aux missions bien précises : Nous tenir alertes, nous permettre de réagir face au danger ou au contraire, nous amener à nous détendre jusqu’à l’endormissement.

    Parmi ces substances il y a la sérotonine. Ce neurotransmetteur a pour fonction de diminuer l’intensité de nos émotions, il procure un effet de bien être, de relaxation. On dit même que la sérotonine intervient dans la confiance en soi. ...Une vague de stress arrive ? La sérotonine est là pour ramener la paix en nous.

     
    MAIS ! Des stress trop répétitifs et prolongés vont épuiser les réserves de cette substance calmante. Il devient alors de plus en plus difficile de venir à bout des états mentaux douloureux. Nous souffrons de dysfonctionnement sérotoninergique.

    Symptômes d’un dysfonctionnement sérotoninergique :
    Irritabilité, anxiété, accès de colère, appétence pour le sucré, dépendance (affective, alcool, tabac, jeux etc.), trouble du sommeil, l’humeur, et TOC.

    Qu’est ce qui permet d’augmenter la fabrication de sérotonine ?
    L’alimentation, le sport, la méditation, les massages, les automassages, le contact physique.

    L’alimentation : pierre angulaire de la production de sérotonine.
    L’alimentation est primordiale, notre cerveau a impérativement besoin de certains nutriments pour fabriquer de la sérotonine.

    Le L-Tryptophane : la sérotonine est produite à partir du tryptophane contenu dans les protéines.
    Glucide, magnésium, vitamine B, taurine : en augmente la production
    Les omega3 : facilitent son action au niveau cellulaire

     

    Isabelle

  • Conseils de l’organisation mondiale de la santé (OMS) concernant l’activité physique

    Fotolia_98730407_XS.jpg



    Recommandations pour les adultes âgés de 18 à 64 ans


    Au minimum par semaine
    2h30 d’activité d’endurance d’intensité modérée
    1h 15 d’activité d’endurance d’intensité soutenue par périodes d’au moins 10 minutes.

    Pour retirer des bénéfices supplémentaires sur le plan de la santé, par semaine
    5h d’activité d’endurance d’intensité modérée
    2h30 d’activité d’endurance d’intensité soutenue par périodes d’au moins 10 minutes.


     Activité d’endurance d’intensité modérée : marcher d’un pas vif, danse, travaux domestique, jardinage, jeux actif avec enfants, bricolage (peinture, toiture…) , déplacer des charges

    Activité d’endurance d’intensité soutenue : Marche rapide, vélo à vive allure, faire de l’aérobie, nager à vive allure, sports et jeux tel que le tennis, football, squash etc, travaux de force.

    Les montres connectées calculent précisément l’activité physique ce qui est bien pratique …